T8 La tentation d’Angélique

« Elle était dans ses bras, monsieur ! criait Yann, effrayé. Elle était dans les bras de Barbe d’Or… et ils s’embrassaient.. ah ! pardonnez-moi, monseigneur, tuez-moi… ils s’embrassaient tous les deux comme des amants… comme dans amants qui se retrouvent… » Dans le regard du comte de Peyrac, l’éclair de mort jaillit. Il vient d’apprendre qu’Angélique est partie seule pour le village de Brunschwick-Falls. Une folle imprudence ! Du nord au sud le pays est en guerre. Les tribus indiennes complotent. Abénakis et Hurons ligués contre les Iroquois. Autre danger : les flibustiers qui sillonnent les rivages et menacent les populations. Parmi eux se trouve Barbe d’Or, un aventurier de haut vol. Angélique dans ses bras ? Peyrac ne comprend pas. Jusqu’alors, le corsaire était son ennemi, non son rival. Entre eux, le combat ne peut être que sans merci. Mais pour quelle victoire ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s