Bibliographie

Michèle Mercier – Je ne suis pas Angélique

 

 

Je ne suis pas Angélique
Michèle Mercier
Avec la collaboration d’Henry-Jean Servat
Préface de Robert Hossein
(14.05.2002)

«On ne peut parler de moi sans faire constamment référence à Angélique, j’ai pourtant été cinquante autres femmes. Angélique est quelqu’un dont j’ai longtemps voulu m’éloigner. J’ai réalisé un jour qu’elle ne pouvait me faire plus de mal qu’elle ne m’en avait fait. J’ai donc appris peu à peu à la considérer comme une petite sœur avec laquelle il me fallait bien cohabiter.»
Consciente de sa place dans l’histoire du cinéma comme dans le cœur de millions de spectateurs, Michèle Mercier a décidé de partager ses souvenirs avec son plus fidèle ami, le journaliste Henry-Jean Servat. Ceux d’une vedette, devenue star internationale devant la caméra des plus grands réalisateurs. Truffaut, Melville, Deray, Risi, Monicelli ou Bava, Collinson ou Annakin.
Mastroianni, Gassman, Belmondo, Gabin, Aznavour, Hossein, Bronson, Curtis ou Charlton Heston lui donnèrent la réplique. Elle tourna cinquante films, mais aucun ne lui valut tant de gloire que les cinq «Angélique» de Bernard Borderie, dans lesquels elle campa la rayonnante héroïne adorée des Français.

Editions : Delerins, 1996

Editions : Delerins, 1996

15/09/1988

Michèle Mercier, merveilleuse Angélique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s