Angèlique et le roi – 1965

angelique-et-le-roiAngélique & Le Roi
Film (1965) de Bernard Borderie
Origine : France
Durée : 1h30

La Guerre de Flandres fait rage et Philippe, ne supportant plus de vivre en sachant que le Roi aime sa propre femme, se laisse tuer. Depuis sa mort, Angélique vit retirée en son domaine de Plessis-Bellières, loin de la Cour et du Roi dont elle ne veut plus entendre parler, consacrant tout son temps à l’éducation de ses enfants. Pour retrouver les terres de Joffrey de Peyrac qui lui ont été confisquées, Angélique accepte du Roi, Louis XIV, une mission diplomatique: séduire l’ambassadeur de Perse, Bachtiary-Bey, et l’inciter à signer un traité de première importance. La rencontre ne se fait pas sans heurt et le Bey tente de violer Angélique. Inquiet, Desgrez demande au prince Racoczi, héritier spolié du trône de Hongrie, d’enlever Angélique et de la conduire en lieu sûr. Mais les charmes de la Marquise des Anges réussissent à convaincre le Bey de signer. Mais ce dernier exige un cadeau : Angélique. Colbert, très diplomate, tente de sauver la situation en faisant passer Angélique pour la favorite du Roi. La Montespan, maîtresse du Roi , éprouve, à l’égard d’Angélique de vifs ressentiments. Et le Roi n’apprécie pas d’apprendre que cette dernière a été la maîtresse de Racoczi. Il tente de séduire Angélique, mais celle-ci refuse de céder au Roi : elle ne se rapelle que trop bien la manière ignoble dont il fit assassiner jadis Joffrey de Peyrac, son époux. Afin de la convaincre de devenir sa maîtresse, Louis XIV lui avoue que, en réalité, il a laissé la vie sauve au Comte de Peyrac, brûlant en Place de Grève le cadavre d’un autre condamné à sa place. Après avoir failli être une des victimes de « l’affaire des poisons », Angélique découvre l’implication de La Montespan à de sinistres messes noires. Angélique apprenant que ces messes exigent le sacrifice de nouveaux-nés, elle prévient Desgrez. Celui-ci déjà au courrant de tous les faits, ne peut intervenir dans l’immédiat n’ayant pas de preuves réelles. Angélique veut faire appel au Roi, mais Desgrez la retient, lui affirmant qu’en se comportant ainsi elle ne retrouvera jamais plus son mari : Joffrey de Peyrac. En effet il lui révèle que ce dernier n’est ni mort en place de Grève comme tous le croyaient et encore moins noyé comme le Roi l’avait fait entendre à Angélique. Alors que Joffrey venait d’échapper au bûcher, des gardes l’emmenaient en captivité sur ordre du Roi. Profitant d’une halte et du repos de ses gardiens, il réussit à s’enfuir et à rejoindre Paris. Là, il ouvrit le passage secret conduisant du Cimetière des Innocents jusqu’au puits de son hôtel de Beautreillis. Dans ce tunnel souterrain se trouve une cache où Joffrey rangeait son or : il le prit et s’enfuit avec pour rester libre et vivant. Angélique, folle de bonheur décide de se lancer à sa poursuite pour le retrouver. La nuit précédant son départ, Joffrey entre dans sa chambre pour la contempler entrain de dormir. Au moment de partir, il voit entrer un homme armé, commandé par Madame de Montespan pour tuer Angélique. Joffrey tue l’homme et le vacarme de leur lutte réveille Angélique. Celle-ci aperçoit Joffrey qui s’enfuit sans même lui adresser la parole et referme derrière lui la porte du souterrain, se séparant d’Angélique, à tout jamais. Le lendemain, Angélique désemparée lit la lettre rédigée par Joffrey et remise entre ses mains par le brave Savary qui fut introduit depuis le début dans la maison par Joffrey lui-même. Dans ce pli, Joffrey explique à Angélique qu’il n’a plus rien à lui offrir alors que pour elle il veut tout et que désormais, il ne peut plus rester avec elle : trop de choses les séparent. Angélique, comprenant surtout qu’il l’aime encore, part à sa recherche, accompagnée du fidèle Savary.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s